Contactez-nous

Tout ce qu’il faut savoir sur le contrat de professionnalisation

18/05/2017
  • Gestion du personnel
Spread the love

Le contrat de professionnalisation est un contrat de formation en alternance qui permet à son bénéficiaire d’acquérir une qualification afin de favoriser son insertion professionnelle. Ce contrat ouvre droit à certaines aides pour l’employeur.

Les bénéficiaires du contrat de professionnalisation

Peuvent être embauchés dans le cadre d’un contrat de professionnalisation :

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus qui souhaitent compléter leur formation initiale ;
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et  plus ;
  • Les bénéficiaires d’un minima social (revenu de solidarité active (RSA), allocation de solidarité spécifique (ASS), allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Les personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion.

Conseil : des dispositions spécifiques peuvent s’appliquer pour certains  bénéficiaires, n’hésitez pas à nous contacter !

Le contrat de professionnalisation

Tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue peuvent conclure ce type de contrat. Le contrat est obligatoirement écrit.

  • Un formulaire type doit être transmis  dans  les  5  jours qui suivent le début du contrat à l’organisme paritaire collecteur agréé au titre de la professionnalisation (OPCA) dont dépend l’entreprise,
  • L’OPCA décide de la prise en charge des dépenses de formation et dépose le dossier auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE).

Le contrat peut être à durée déterminée ou à durée indéterminée avec une période de professionnalisation. Il peut comporter une période d’essai.

La formation

L’action de professionnalisation comporte des périodes de travail en entreprise et des périodes de formation. Sa durée minimale est comprise entre 6 et 12  mois.

Une convention de formation est signée entre l’entreprise et l’organisme de formation.

La durée minimale de la formation est comprise entre 15 %   et 25 % de la durée totale du contrat en cas de CDD (avec un minimum de 150 h). Elle correspond à la durée de l’action de professionnalisation  pour  les CDI.

Le temps consacré à la formation hors de l’entreprise est compris dans la durée du travail du salarié.

Le bénéficiaire du contrat est suivi par un tuteur qui assure également la liaison avec l’organisme de formation. Il peut s’agir d’un salarié qualifié de l’entreprise ou du   dirigeant.

Les conditions d’emploi

Le titulaire d’un contrat de professionnalisation est un salarié  à part entière, les dispositions réglementaires et conventionnelles de l’entreprise lui sont applicables.

Les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus perçoivent une rémunération fixée en pourcentage du Smic en fonction de leur âge et de leur niveau de qualification. Les salariés âgés d’au moins 26 ans perçoivent une rémunération qui ne peut être inférieure ni au Smic ni à 85 % de la rémunération conventionnelle minimale.

La réglementation sur la durée du travail concernant les travailleurs de moins de 18 ans s’applique aux mineurs en contrat de professionnalisation. > Voir notre article sur la durée de travail des mineurs

Les avantages du contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation génère de nombreux avantages, aussi bien pour l’entreprise que pour le salarié.

  • Les salariés ne sont pas pris en compte dans l’effectif de l’entreprise pendant la période de   professionnalisation ;
  • Pour les demandeurs d’emploi de plus de 45 ans, il y a une exonération de cotisations sociales patronales d’assurance maladie-maternité, de vieillesse de base, d’invalidité-décès, et d’allocations familiales au titre des rémunérations limitées au  Smic ;
  • Prise en charge des dépenses de formation par les organismes paritaires  collecteurs  agréés (OPCA) ;
  • Aide forfaitaire de pôle emploi de 2 000 € pour l’embauche d’un demandeur d’emploi d’au moins 26  ans ;
  • Aide forfaitaire de l’Etat de 2 000 € pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de 45 ans et  plus.

A noter que ces deux aides forfaitaires peuvent se  cumuler.

Le saviez-vous : les OPCA peuvent prendre en charge les dépenses de tutorat. N’hésitez pas à nous contacter ou bien à nous poser vos questions via les commentaires !

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et soyez le premier à être au courant des nouvelles actualités paies et RH.  😉

Poster un commentaire

Commentaires publiés

2 commentaires.

  • Bonjour,
    Récemment reconvertie dans le domaine des Ressources Humaines, on me propose un contrat de professionnalisation de 14 mois en alternance pour me spécialiser dans la Gestion de Paie.
    Je suis fortement intéressée mais mes questions sont les suivantes :
    – la société qui me propose cela est une start-up de moins d’un an avec seulement le gérant ; de ce fait, son OPCA peut-il financer ma formation ou pas ?
    – ma conseillère Pôle Emploi me dit qu’il n’y a aucune aide en contrat pro pour les plus de 45 ans (j’en ai 54 !), alors que le centre de formation me dit que si et je viens de le lire sur votre page Internet. Pouvez-vous me confirmer les aides exactes ?
    Par avance, merci de votre retour.
    Bien cordialement, Elisabeth Lathuillère.

  • Bonjour Madame Lathuillere,
    Merci pour votre commentaire.
    Tout dépend du domaine de la start-up qui souhaite vous embaucher et donc de l’OPCA dont elle est soumise. Par exemple, si la start-up est dans le secteur de la publicité, elle peut financer votre formation dès la première année. Nous vous proposons donc de contacter directement l’OPCA de la start-up.
    Ensuite, nous vous confirmons ci-dessous les aides en contrat pro dans votre situation:
    – Aide forfaitaire de Pôle emploi pour les plus de 26 ans en professionnalisation: un montant qui s’élève à 2000 Euros maximum
    – Aide à l’embauche des demandeurs d’emploi de plus de 45 ans en professionnalisation: plafonné à 2000 €, ce montant pourra être cumulé avec l’aide forfaitaire de Pôle emploi, ainsi que l’exonération de charges sociales. Cette aide sera versée en deux fois, à condition que le contrat soit toujours en cours d’exécution au 10ème mois d’exécution.
    – Déduction fiscale taxe d’apprentissage (les dons en nature, les frais de stage)
    Vous souhaitant une excellente journée.
    Très cordialement,
    AGIPAIE

Autres articles sur le même thème

Le droit à l'erreur

Le droit à l’erreur, qu’est-ce que c’est?

L’expression « Le droit à l’erreur » est sur toutes les lèvres depuis qu’une loi abordant ce principe a été […]

Lire la suite

prevention penibillite de travail

La prévention de la pénibilité au travail

Les entreprises et les groupes d’au moins 50 salariés qui emploient une certaine proportion de salariés exposés à des facteurs de […]

Lire la suite

memo gestion du personnel

Mémo sur la gestion du personnel

Retrouvez dans ce mémo vos principales obligations d’employeur en fonction de votre effectif ou des événements liés à votre personnel […]

Lire la suite