Contactez-nous

Quelles aides à l’embauche pour les entreprises en 2018?

08/12/2017
  • Actualités paie et RH

L’embauche d’un salarié est un sérieux engagement financier. Nous parlons souvent de pari sur l’avenir, et généralement nous allons tenir compte de plusieurs paramètres : durée du contrat, nature du contrat, besoins en compétences etc, mais surtout du coût du nouvel embauché.

Il est d’ailleurs possible de simuler ce coût sur le site du gouvernement, de manière à bénéficier immédiatement d’une vision claire en terme de salaire chargé en cotisations et des aides auxquelles l’entreprise a droit.

Retrouvez dans cet article un panorama des aides financières à l’embauche disponibles en 2018 pour les entreprises.

◗ Les aides au recrutement

  • La réduction des cotisations sur les bas salaires (Réduction Fillon)

Les entreprises peuvent bénéficier d’une réduction de cotisations sur les parties de taux horaire pour les salariés dont la rémunération est inférieure à 1,6 fois du SMIC. Cette réduction est évaluée en fonction de l’effectif de l’entreprise : le site de l’Urssaf permet de faire ce calcul.

  • L’exonération des heures supplémentaires

Pour les entreprises ayant moins de 20 salariés, des dispositions ont été mises en place cette année concernant les heures supplémentaires.

En effet, pour toutes les heures supplémentaires que les entreprises pourraient faire effectuer aux salariés à temps plein (les heures complémentaires et les heures à temps partiels ne sont pas concernées), il y a une déduction forfaitaire de cotisation Urssaf qui est égale à 1,5 € par heure supplémentaire.

  • L’exonération de l’impôt sur les bénéfices en cas d’embauche en ZFU TE

Dans certaines zones urbaines (appelées aussi Territoire Entrepreneur), il est possible de bénéficier d’une exonération d’impôt sur les bénéfices qui peut aller jusqu’à 100% sur cinq ans. Cette aide concerne toutes les entreprises installées depuis Janvier 2015 jusqu’en Décembre 2020.

La condition est, bien sûr, d’embaucher des personnes résidant dans les quartiers prioritaires, et ceci pour un contrat en CDI ou en CDD d’une durée de 12 mois minimum. Néanmoins, certaines activités sont exclues de cette exonération telles que les entreprises de transports.

  • Les aides à l’emploi spécifique

Les ordonnances Macron annoncent la disparition des contrats de génération, la fin définitive de l’aide de 4000 € à l’embauche PME qui était très attractive, et la suppression des contrats aidés CUI (Contrat Unique d’Insertion) dans le secteur marchand.

En revanche, il y aura un nouveau classement des communes avec des zones et la réapparition des emplois francs à partir d’Avril 2018. Les contrats aidés sont : le contrat de professionnalisation, le contrat d’apprentissage et les emplois francs.

L’idée de l’emploi franc est de cibler des aides à l’emploi dans des quartiers spécifiques, la liste des zones concernées sera déterminée d’ici la fin de l’année 2017 par un arrêté. Par la suite, les entreprises qui bénéficieront de cette aide seront celles qui embauchent des demandeurs d’emploi, soit en CDI (elles bénéficieront donc d’une prime à l’embauche de 5 000 € par an sur 3 ans maximum), soit en CDD (une prime à l’embauche de 2 500 € par an sur 2 ans maximum).

◗ Les aides à la formation

  • La période d’immersion en milieu professionnel

Cette aide est reconduite en 2018. L’idée est d’embaucher une personne par l’intermédiaire de Pôle Emploi.

En effet, pendant toute la durée de formation qui peut aller jusqu’à un mois (éventuellement renouvelable), la personne va travailler dans l’entreprise et se préparer au travail, être formé. L’entreprise ne payera aucun coût car la personne en question va continuer de percevoir ses allocations chômages.

  • L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR)

C’est une aide à la formation soit pour un CDD d’au moins 6 mois ou un contrat de professionnalisation ou un contrat d’intérim, une période de 400 heures maximum peut être prise en charge en matière de formation par Pôle Emploi.

  • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE)

Il s’agit d’une mise en place de la formation avant la prise de poste pour un CDI ou CDD de 12 mois minimum.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous et soyez le premier à être au courant des nouvelles actualités paies et RH.

Poster un commentaire

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles sur le même thème

Emplois Francs : aide à l’embauche en quartiers sensibles 5000 EUR /ans pendant 3 ans

Mis en place il y a 2 ans dans le cadre d’une procédure test, pour encourager le recrutement de jeunes habitant dans des zones urbaines sensibles, cette mesure a été délaissée il […]

Lire la suite

La rémunération au 1er Mai comment ça marche? ( RTT, CP..)

  Cette année, le mois de mai inclus 4 jours fériés qui tombent en semaine. Le 1 er  mai, seul […]

Lire la suite

Le droit à l'erreur

Le droit à l’erreur, qu’est-ce que c’est?

L’expression « Le droit à l’erreur » est sur toutes les lèvres depuis qu’une loi abordant ce principe a été […]

Lire la suite